Joëlle Van Hee | Petites nouvelles drôlement érotiques
153
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-153,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-3.6,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

De quoi rêvent Babette, Lili, Sophie ou Adèle ? D’amour et de volupté. Mais elles ne se contentent pas d’en rêver ou d’en parler, elles y goûtent aussi. Et qu’importe si le jeu réserve des surprises !

Voici de savoureuses nouvelles qui flattent les sens. Celui de l’humour aussi…

La nouvelle est une structure courte, rapide, précise qui débouche sur une conclusion, une « chute » surprenante. C’est cet aspect-là de la nouvelle qui a inspiré le travail de l’auteure.

L’érotisme de ces textes tient dans leur traitement, dans le non-montré, le suggéré. La nouvelle ressortit de cela : elle ne se donne pas tout de suite. Et si on prend le mot « drôle » dans toutes ses acceptions : amusant, bizarre ou étonnant, alors le titre dit tout.

  • Distribution et diffusion en Belgique :
    P.A.S. & Pennick diffusion

Critique :

« En cet automne fleurissent de jolies petites collections et des idées qui pourraient fleurir les pieds de votre sapin. Petits carnets rose et bleu, frappés d’une fleur d’églantier, la nouvelle collection des éditions Talus d’approche se veut résolument féminine. Pour ce coup d’envoi, elles sortent deux courts romans et un recueil de nouvelles drôlement érotiques. Humour, amour, sensualité les ingrédients d’une collection qui se veut grand public. Des ingrédients que distille avec bonheur au fil des pages la ténébreuse Joëlle Van Hee alias Jo Vanille. »
Corine Boulangier et Nathalie Massart, Mille feuilles, 15 décembre 2004, La deux.

Extrait : Cliquez pour agrandir